Header Ads

LightBlog

Vidéo feeder : l'utilisation du Baitsmoke (et autre Goo)



Depuis quelques mois, j'utilise très souvent le Baitsmoke Boilieman et je n'ai vraiment pas à m'en plaindre. Il crée un nuage jaune fluo persistant et a prouvé son efficacité sur les brèmes et les carpes en plan d'eau et dans les faibles courants. Je vais vous expliquer où, quand et comment l'utiliser !

Où ?

Mes tests m'ont donné à penser que le baitsmoke a sa réelle utilité et son potentiel maximum dans les eaux calmes ou par (très) faible courant. En effet, son but est de créer un nuage bien visible des poissons :
  1. En tombant dans l'eau (action verticale descendante)
  2. En étant remué par le poisson qui fouille (action verticale ascendante et horizontale)
En eaux calmes, son travail est simplifié, alors qu'en courant fort, comme dans les rivières typées à barbeau, son action est rendue très difficile voire impossible par le débit important. Il faudrait alors utiliser des quantités importantes et cela ne serait pas très rentable, comparé à du litou ou de la terre de somme.

Quand ?

Par eaux froides

Dans ces conditions, le métabolisme des poisson diminue et ils mangent moins. A la place de charger de gros feeders, utilisez un petit, mais renforcez son attractivité par du Baitsmoke. Le poisson en étang réagit très bien à la trace, mais ne risque pas d'être gavé.

Par eaux troubles

Par eaux troubles, on conseille toujours d'utiliser une amorce claire pour trancher et faciliter le repérage de sa nourriture par le poisson. Aidez-le et renforcez votre amorce avec la trace du Baitsmoke.

Pour créer un nuage en été

En été, les poissons fouilleurs remuent beaucoup de fond pour trouver leur nourriture et repèrent les bons endroits en suivant les traces des autres. C'est ce qu'on appelle la concurrence alimentaire. 

Comment ?

Le Baitsmoke peut s’utiliser de plusieurs manières différentes :

  1. Comme glug sur les esches : c’est un smoke, donc il a un fort pouvoir collant et recouvre parfaitement les esches, qu’elles soient artificielles, végétales ou animales
  2. Comme glug sur le feeder : directement mis sur le feeder plein, l’action du Baitsmoke sera directe et formera une tache de couleur allant de la surface vers le fond. C’est utile quand il n’y a pas trop de fond (- de 2,5 mètres) et peu de courant. L’appel est rapide et se voit de loin.
  3. Comme additif dans l’amorce : j’aime beaucoup mélanger le Baitsmoke dans les esches que je vais mettre en sandwich dans mon feeder ou dans mes farines pour les imprégner durablement et faire une trace importante près du fond et quand le poisson fouille. J’utilise cette tactique partout, mais elle est très indiquée lorsque les fonds sont supérieurs à 2 mètres.

En eaux peu profondes au feeder, je combine les tactiques 2 et 3. En eaux plus profondes, je privilégie la tactique 3.

Combiner additifs et Baitsmoke


De plus, j’aime combiner les additifs non traçants et le baitsmoke. Dans ce cas, je veille à utiliser les mêmes parfums. Le but ici est d'associer plus fortement le goût (sucré ou salé) au stimulus visuel. 

En conclusion

Ne passez pas à côté de cette technique, elle est tellement simple et efficace ! Les produits Baitsmoke du Boilieman mettent à votre portée un appel visuel exceptionnel pour 2-3 fois moins cher que le Goo. Qu'attendez-vous ?
Posez-moi la question ou allez sur http://boilieman.nl/fr/produit/annonce-nouveau-produit-le-baitsmoke-boilieman-se-met-a-tous-les-gouts/